Équitation
Ajouter une nouvelle
Nouvelles

Les ânes de races normandes menacés

Hélène Morel, la coordinatrice du Centre de Valorisation du Haras National du Pin, s’est récemment exprimée sur BFM TV au sujet de la menace qui pèse sur les ânes de race normande (âne normand et âne du Cotentin), avec moins d’une cinquantaine de naissances par an – un chiffre alarmant, inférieur même au nombre de naissances de pandas !

Soucieuses de l’avenir des races normandes d’ânes, les associations d’ânes de races normandes se mobilisent et lancent un appel afin de faire perdurer ces lignées si attachantes et importantes pour la Normandie. Avec une cinquantaine de naissances par an, les races normandes sont menacées d’extinction. Un chiffre alarmant, inférieur même au nombre de naissances de pandas.

Le Centre de Valorisation du Haras du Pin ne reste pas les bras croisés face à cette situation critique. Hélène Morel nous fait découvrir les initiatives mises en place pour sauvegarder ces espèces rares et précieuses, que ce soit par des collectivités ou par le Haras du Pin. 

IMPORTANT :

Un appel à tous les propriétaires d’ânesses de race normande, du Cotentin ou typées (c’est-à-dire avec les mêmes caractéristiques), est lancé pour qu’ils se joignent à cette cause, en faisant reproduire leur femelle avec des mâles approuvés. Ainsi, des ânons de race pourront voir le jour et faire perdurer ces races patrimoniales de Normandie

Les races d’ânes patrimoniales normandes sont au nombre de deux : l’âne du cotentin, un âne grand et gris et l’âne normand, plus petit et chocolat. Tous les deux caractérisés par leur bande cruciale sur le dos. Ces deux races existent depuis des siècles, mais leur livre généalogique est très récent et date de 1997. Bien connu dans nos campagnes normandes, sous leurs airs nonchalants, ce sont de merveilleux atouts dans les travaux, à la campagne, en ville, auprès des touristes et randonneurs, mais également auprès des publics en difficulté, handicapés, dans les maisons de retraite… Qu’il soit bâté, attelé ou utilisé en éco pâturage, l’âne est un animal qui mérite d’être connu par nos communes et sur nos territoires.

Ensemble, relançons la reproduction et préservons ce patrimoine exceptionnel ! 

Les propriétaires peuvent se rapprocher des associations de race qui pourront les aider à se lancer dans l’élevage, de plusieurs manières :

  • Tout d’abord en vérifiant que les femelles correspondent bien au type normand (couleur chocolat, bai) ou Cotentin (gris tourterelle) : robe, taille….
  • S’ils souhaitent faire reproduire eux-mêmes, les associations peuvent les aider à choisir le meilleur mâle.
  • S’ils ne souhaitent pas faire reproduire eux-mêmes, les associations pourront les aider à trouver la meilleure solution : aide dans les étapes de reproduction ou mise-bas, ou recherche d’un nouveau propriétaire.

Ci-dessous quelques éléments concernant les aides mobilisables pour la reproduction, ainsi que des éléments techniques sur les spécificités asines

Les associations d’ânes de race normande et du Cotentin se tiennent à disposition des propriétaires qui souhaiteraient obtenir plus de renseignements : 

Association de l’âne du Cotentin : Christel Prevel – aco-association@outlook.fr

Association nationale de l’âne normand : Sylvie Cheyrezy – cheyrezy.sylvie@orange.fr

Centre de Valorisation : Hélène Morel – contact@centredevalorisation-normandie.com

L’article Les ânes de races normandes menacés est apparu en premier sur Conseil des Chevaux de Normandie.

Загрузка...

Comments

Комментарии для сайта Cackle
Загрузка...

More news:

Conseil des chevaux de Basse-Normandie
Musée du cheval
Musée du cheval

Read on Sportsweek.org:

Le Complet
La Goutarende
Conseil des chevaux de Basse-Normandie

Autres sports

Sponsored