Nouvelles

Pour les élèves de l'école du centre à Issoire (Puy-de-Dôme), échecs et maths sont un jeu d'enfants

0250
Pour les élèves de l'école du centre à Issoire (Puy-de-Dôme), échecs et maths sont un jeu d'enfants

Y a-t-il de futurs petits Magnus Carlsen ou Garry Kasparov à l’école du centre d’Issoire ? L’histoire ne dit pas si les deux très célèbres champions ont débuté l’apprentissage du jeu d’échecs en classe, mais c’est bien là, dans leur salle de cours, que Lana, Savannah, Inès, Nathan, Gabriel, Johan et les autres élèves de l’école du centre d’Issoire, eux, préparent leurs coups.Pour l'instant les élèves ne jouent qu'avec six pièces afin de se familiariser avec leur maniement et les règles du jeu.Depuis la rentrée scolaire, chaque élève se familiarise avec le plateau, les pièces, les règles du jeu. Et, avant tout ça, à la discipline qui doit régner dans une pièce où une partie de jeu d’échecs se déroule… « Chut ! Doigt sur la bouche. Quelle est la règle d’or quand on commence le jeu ? », interroge Estelle Raynaud, enseignante des CP-CE1. « On ne parle plus », répond une toute petite voix. « C’est ça : je n’entends plus les voix, on se parle en chuchotant. »

Le silence comme règle d'or

Tellement dur quand on a six ou sept ans ! À tel point qu’en quelques minutes, la consigne tombe aux oubliettes. Surtout quand l’un des petits joueurs a gagné une partie et exulte face à son adversaire… 

La très grande majorité des élèves a découvert cette pratique. Mais ils se prennent vraiment au jeu : ils adorent !

remarque Natacha Heitmann-Costa, l’enseignante des CM1-CM2 et directrice de l’école élémentaire, à l’origine du projet déployé, avec ses deux collègues, dans l’établissement.

À raison d’une séance par semaine, les petits Issoiriens ont vite pris le pli. Mais croire qu’ils ne font là que s’amuser n’est pas tout à fait exact, même s’ils prennent, de toute évidence, beaucoup de plaisir quand une partie s’engage.

Travailler les maths l'air de rien

« Il y a des bénéfices évidents, pour les élèves, à pratiquer les échecs », assure Natacha Heitmann-Costa.  

« Ils travaillent évidemment la concentration, la logique, la réflexion. Mais aussi les perspectives, les mathématiques, via la résolution de problèmes. Car il faut qu’ils anticipent les coups, qu’ils imaginent les déplacements de pions avec une stratégie »

Elle poursuit : « Enfin et parce qu’on évolue en se déplaçant sur une grille, numérotée, ils développent des compétences proches de la programmation et du codage informatique. Jouer aux échecs, c’est extrêmement complet. »

Un éveil à l'éducation civique

Plus inattendue, et parce que la règle du jeu introduite dans les classes dans le cadre précis de l’apprentissage des échecs via le dispositif Class’échecs prévoit aussi que les classes, entières, s’affrontent, à distance, les unes contre les autres; le maniement de pions, tours et reines serait aussi la parfaite occasion d’un éveil à l’éducation civique.

Les parties sont collectives. Il faut donc se mettre d’accord pour convenir du coup que l’on va jouer. Argumenter, mais aussi s’écouter. On y apprend le respect de l’autre, dans son équipe et le respect de l’adversaire. Car les échecs, c’est un sport…

rappelle Natacha Heitmann-Costa.

Pas de quartier pour l’adversaire, copain ou pas !

En quelques semaines seulement, les enseignantes notent déjà des acquisitions et apprentissages bien concrets chez leurs élèves.

« Comme pour toutes les matières, certains se révèlent assez doués et sont forts en stratégie. Surtout, ils se plaisent à jouer. En classe, quand les élèves ont terminé leur travail, ils peuvent aller choisir un jeu et s’occuper en silence. J’ai mis des plateaux d’échecs et je vois qu’ils sont régulièrement utilisés… Et puis je crois qu'ils sont fiers : ils savent que c'est un jeu qui demande de l'attention, un jeu un peu élitiste. Savoir y jouer et bien se débrouiller, c'est gratifiant et valorisant pour eux », remarque la directrice.

Marie-Edwige Hebrard

Загрузка...

Comments

Комментарии для сайта Cackle
Загрузка...

More news:

Read on Sportsweek.org:

Autres sports

Sponsored