Nouvelles

#RAFUSLD | La présentation de l’adversaire

0 9

La dernière confrontation

Les Maritimes avaient soif de leur première victoire à Tribut ! La rencontre avait débuté en leur faveur, avec dès la cinquième minute de jeu, un coup-franc tiré par Rayan Ghrieb qui avait cherché la tête de Yohan Bilingi. Manqué, Bendjaloud Youssouf avait récupéré le cuir pour le premier corner de la partie, qui n'avait rien donné. Les Ruthénois, réactifs, avaient tenté leur première frappe mais Arnaud Balijon avait plongé (9’). Armand Gnanduillet s'était trouvé en duel dans la surface de réparation, et à la suite d’un cafouillage du RAF, il avait manqué de peu la chance d’ouvrir le score (15’). À l’inverse, Lucas Buadés avait trouvé la faille dans la défense dunkerquoise et avait ouvert le score (17’, 0-1). Les hommes de Mathieu Chabert avaient continué de se battre, et sur une contre-attaque, un Rayan Ghrieb acrobatique avait frappé mais avait loupé le cadre (23’). Bendjalouf Youssouf avait récupéré le cuir et s’était élancé seul alors que le gardien adverse était sorti dangereusement de son cadre. Le numéro 19 avait lobé le portier qui avait réussi miraculeusement à dévier le ballon. Quelle occasion pour Dunkerque (26’) ! À la demi-heure de jeu, les Nordistes, bien que menés au score, avaient dominé sur leur pelouse avec plus de 60% de possession. Armand Gnanduillet s'était imposé dans la défense ruthénoise à plusieurs reprises, Serge Philippe Raux Yao s'était vu sanctionné d’un carton jaune pour une infraction imprudente (39’). Quelques instants plus tard, c’était au tour d’Hugo Gambor de se faire alerter par l’arbitre, il avait écopé d’un carton jaune (42’). Pierre Legat avait sifflé la mi-temps après deux minutes de temps additionnel.

Au retour des vestiaires, Dunkerque avait affiché franchement son ambition de revenir au score, voire plus. Rayan Ghrieb avait tenté sa chance mais le ballon avait été contré en corner (52’). Puis, Tidiane Keita avait essayé lui aussi à l'exercice, mais l’action avait trouvé la même issue. C’était finalement Yohan Bilingi qui avait délivré Dunkerque, parfaitement servi par Bendjalouf Youssouf (1-1, 57’) !

Rayan Ghrieb, absent lors de la dernière confrontation, n'avait pas voulu se suffire d’un match nul et avait frappé ! Le long tir avait terminé sa course sur le poteau droit, c’était loupé de justesse. Le technicien nordiste avait procédé à un double changement avec les entrées d’Enzo Bardeli et Julien Anziani, alors que Tidiane Keita et Alain Ipiele avaient quitté le rectangle vert (59’). Le RAF, lors de sa seule occasion, avait trompé Arnaud Balijon d’un contre, Andréas Hountondji avait redonné l’avantage à son équipe (1-2, 68’). Contre Vents & Marées, les Maritimes n’avaient rien lâché. Yohan Bilingi, solide dans la défense des visiteurs, avait frappé et avait manqué d'inscrire un doublé pour recoller (72’). Mathieu Chabert avait procédé à un nouveau changement avec la sortie de l’ancien pensionnaire ruthénois, Remy Boissier pour laisser place à Angel Orelien. Le buteur maritime avait remplacé Moussa Guel (75’), ensuite, le très sollicité Armand Gnanduillet avait suppléé au jeune Elhadj Bah, qui avait joué ses premières minutes en Ligue 2 BKT (85’). Alors que le temps additionnel de deux minutes avait été annoncé, Tribut s’était enflammé sur une action entre Enzo Bardeli, bousculé, et Moussa Guel dont le tir avait terminé au-dessus de la barre adverse (90+1). À l’image de cette rencontre où Dunkerque avait dominé mais n’avait pas réussi à concrétiser, Julien Anziani avait centré parfaitement sur Moussa Guel qui n’avait pas trouvé le chemin des filets. Encore quelques occasions similaires, puis l’arbitre avait sifflé la fin de la rencontre. Dunkerque s’était incliné face à l’équipe de Didier Santini 1 but à 2.

Le contexte

Les Maritimes ont su faire la passe de trois face à Saint-Etienne devant leurs 5000 supporters venus pour l'occasion. Tournés vers la rencontre face à Rodez, l'objectif est simple pour les hommes de Luis Castro, continuer sur cette nouvelle dynamique, s'échapper de la zone rouge et prendre un sérieux avantage pour le maintien.

Privé de Lionel Mpasi parti à la CAN, Didier Santini devra composer sans son gardien titulaire. Bloqués dans une mauvaise période, les Ruthénois doivent à tout prix se ressaisir pour ne pas se laisser distancer par le haut du classement. Un bon résultat face à l'USL Dunkerque relancerait les Sang & Or dans une dynamique positive.

Le joueur à suivre

Killian Corredor est un jeune joueur de 23 ans qui évolue au poste d'avant-centre au Rodez AF. En 2014, il débute en junior au club de Rodez qu'il quittera 3 ans plus tard pour rejoindre le centre de formation du Toulouse FC. Découvert lors de la finale de Coupe de Gambardella, il portera le brassard de capitaine de l'équipe réserve. En 2021, Toulouse décide de ne pas prolonger son contrat.

L'avant-centre fait alors son grand retour au club de Rodez AF où il fait des débuts prometteurs en professionnel et prend une place de titulaire au sein de l'effectif ruthénois. Killian Corredor signe alors son premier contrat professionnel et s'engage pour 3 saisons avec son club.

Titulaire 20 matchs sur 23, Killian Corredor effectue, pour le moment, une bonne saison avec 6 buts et 5 passes décisives. Il représente le joueur à suivre de la rencontre.

Cet article #RAFUSLD | La présentation de l’adversaire est apparu en premier sur USL Dunkerque.

Загрузка...

Comments

Комментарии для сайта Cackle
Загрузка...

More news:

Read on Sportsweek.org:

Autres sports

Sponsored