Nouvelles

New York Vendée. Nouveau podium pour Boris Hermann qui termine 2e

0 14
New York Vendée. Nouveau podium pour Boris Hermann qui termine 2e

Boris Hermann termine 2e de la New York Vendée après avoir pris la même place sur le podium de The Transat. Il confirme qu’il faudra compter sur lui et son bateau pour le Vendée Globe. « Félicitations à Charlie ! J’ai eu la chance de faire beaucoup de portant et de vivre une belle expérience très Nord. Je suis très heureux d’arriver ce dimanche après-midi avec du soleil, à voir tout le monde qui est présent au chenal. C’est magnifique ! Merci à tout le monde d’être là, d’être aux Sables d’Olonne ! »

Je n’étais pas sûr qu’il y ait encore un risque que le front nous rattrape”, explique Boris Herrmann. “Alors j’ai plutôt abattu, en allant plus au nord juste pour être le plus loin possible du front. Cela m’a amené dans cette position différente des autres et à partir de ce moment-là, j’ai fait le grand choix stratégique d’opter pour la route du nord, pensant que ce serait le meilleur choix pour moi. Je l’ai observé pendant un petit moment pour voir si je devais revoir cette décision, mais j’ai ensuite choisi de m’y tenir.” Il explique plus loin : « À un moment donné, j’ai un peu douté parce que cela avait l’air fou sur la carte. Mais, scientifiquement, je pensais que c’était correct. Quand j’ai pris la décision, c’était aussi l’itinéraire le plus court, parce que l’itinéraire qui semblait plus direct pour Charlie, il y avait beaucoup de zigzags. Il y a eu un moment où le routage au nord m’a même fait finir devant Charlie, en empruntant une route beaucoup plus directe autour de l’anticyclone, où je devais maintenant faire de nombreux empannages. Avec certains modèles, le vent ne tournait que de dix degrés, mais c’est suffisant pour partir en route directe, et j’aurais alors gagné presque une journée.”

La stratégie du grand nord s’est révélée payante : Boris Herrmann s’est envolé sous le vent vers la France à des vitesses qui ont fait douter un instant même Charlie Dalin. Le skipper du Team Malizia a progressivement gravi les échelons pour finalement franchir la ligne d’arrivée à la deuxième place. Au cours d’une course de 4 112 milles nautiques fond à une vitesse moyenne de 15,76 nœuds, il arrive 17 heures, 8 minutes et 2 secondes après Charlie Dalin, et avec plus d’une journée d’avance sur les prochains bateaux attendus demain aux Sables d’Olonne. “Les derniers instants de la course ont été formidables”, a déclaré Boris Herrmann. « J’ai eu plus de bateaux qu’à l’arrivée du Vendée Globe en fait ! Lors de l’empannage le long du rivage, j’avais les deux foils baissés et j’étais en mode wheeling jusqu’au bout, arrivant très vite sur une lay line jusqu’à l’arrivée. C’était excitant !” Il a ensuite plaisanté : “Et après la ligne d’arrivée, j’ai dû enrouler la voile très vite pour ne pas m’écraser sur la plage des Sables d’Olonne !”. Le skipper de Team Malizia ajoute : « C’est fantastique de revoir l’équipe et de partager ce moment avec eux, ils sont tous venus sur des bateaux de chasse pour me saluer ! C’est tellement bon d’être de retour, et aussi un grand contraste avec la quiétude paisible que j’ai déjà vécu.”

Загрузка...

Comments

Комментарии для сайта Cackle
Загрузка...

More news:

Read on Sportsweek.org:

Arcachon Belle Plaisance
Yacht club de Dinard
Arcachon Belle Plaisance
Dart 18

Autres sports

Sponsored