Nouvelles

Yoann Richomme, impérial en Class40…

05

Le premier Class40 est arrivé ce matin à 12h23 40′ (heure locale) devant l’îlet du Gosier. Il s’agit de Yoann Richomme sur Paprec Arkéa qui vient de signer un incroyable doublé, lui qui avait déjà remporté en 2018 la légendaire transatlantique en solitaire. Une semaine jour pour jour après le sacre, mercredi 16 novembre, du Vainqueur de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, Charles Caudrelier sur le Maxi Edmond de Rothschild, les arrivées se succèdent à la vitesse rapide d’un battement de métronome. 7 Ultim, 21 IMOCA et 6 Ocean Fifty (première classe à en avoir fini) ont d’ores et déjà pris leurs quartiers à Pointe-à-Pitre.

74 bateaux encore en course

Ce mercredi 23 novembre 9 IMOCA ont franchi la ligne d’arrivée à Pointe-à-Pitre : Tanguy Le Turquais – Lazare 13e, James Harayada – Gentoo Sailing Team 14e, Benjamin Ferre – Monoyeur – Duo for a Job 15e, Giancarlo Pedote – Prysmian Group 16e, Arnaud Boissières – La Mie Câline 17e, Conrad Colman – Imagine 18e, Yannick Bestaven – Maître CoQ V 19e, Nicolas Troussel – Corum L’Épargne 20e et Alan Roura – Hublot 21e. Sont attendus dans la journée Antoine Cornic (Human Immobilier), Eric Bellion (COMMEUNSEULHOMME Powered by Altavia) et Boris Herrmann (Malizia – Seaexplorer).
Gilles Lamiré (Groupe GCA – 1001 Sourires) clôture le bal des arrivées des Ocean Fifty en 6e position, 2 jours et 11h après le vainqueur de la classe, Erwan Le Roux (Koesio).
En s’imposant chez les Class40, Yoann Richomme (Paprec Arkéa) s’offre un doublé et le record de la classe en 14 jours 3 heures 8 minutes et 40 secondes.
Ambrogio Beccaria (Alla Grande – Pirelli) et Corentin Douguet (Queguiner-Innoveo) sont attendus en début de soirée (heure locale).
Corentin Douguet (Queguiner-Innoveo) a révélé avoir écopé d’une pénalité de 45 minutes pour avoir déplombé son moteur.
Arrivée de Yoann Richomme (Paprec Arkea) – © Alexis Courcoux / #RDR2022

Class40 : La fusée Richomme à l’atterrissage !

Le skipper de Paprec Arkéa est donc le premier skipper des bateaux de la Class40 à boucler la transat en solitaire, ce mercredi à 12h23 40′ (heure locale), 17h23 40′ (heure de Paris). Comme pour tous ceux qui ont connu cette joie ces derniers jours, le marin a dû prendre son mal en patience pour le contournement de la Guadeloupe. Il n’empêche, Richomme a donc réussi son pari : conserver son titre et devenir le premier à s’imposer à deux reprises en Class40. Mieux, en bouclant la course en 14 jours, 3 heures, 8 minutes 40′, il explose le précédent record de la classe qu’il détenait depuis 2018 (16 jours, 3 heures et 22 minutes). Yoann ouvre donc le bal des arrivées en Class40. Le podium sera connu ce soir puisque Ambrogio Beccaria (Alla Grande – Pirelli) et Corentin Douguet (Queguiner-Innoveo) sont attendus vers 20 heures (heure de Paris). Les deux hommes sont au coude-à-coude, même si Corentin doit observer une pénalité de 45 minutes pour avoir dé-plombé son moteur qui lui a tant joué des tours. Simon Koster (Banque du Léman) devrait quant à lui arriver cette nuit. À plus de 2 300 milles de là, le dernier de la flotte, Keni Piperol (Cap’tain Alternance), prévoit de son côté une arrivée vers le 4 ou 5 décembre. « Une transatlantique comme ça, ça change un homme. Mais l’aventure est belle et à l’arrivée, je n’aurai peut-être plus la même vision des choses ».

IMOCA : 13 concurrents à la bataille

Ah ce contournement de la Guadeloupe qui peut encore tout chambouler ! La nuit dernière, la Britannique Pip Hare sur son Medallia en a fait les frais, perdant deux places à quelques milles de la ligne d’arrivée. Ce n’est pas par manque de galanterie mais Romain Attanasio (Fortinet – Best Western) et Sébastien Marsset (Mon Courtier Energie – Cap Agir Ensemble), premier bateau à dérives, ont profité de quelques risées supplémentaires pour se faire la malle devant la navigatrice épuisée mais tellement heureuse de toucher terre. Moins de 2 mn, séparait Sébastien de Pip sur la ligne ! Il reste cet après-midi encore 13 IMOCA en lice en route vers l’île Papillon.

Rhum Mono – Rhum Multi : Le dénouement approche

Respectivement en tête en Rhum Multi et en Rhum Mono, Gilles Buekenhout (JESS) et Jean-Pierre Dick (Notre Méditerranée – Ville de Nice) sont en effet attendus ce jeudi soir à Pointe-à-Pitre pour le premier, probablement au petit matin samedi pour le second. En revanche, pour la queue de flotte, comme pour les poursuivants du skipper niçois, la donne est différente et la ligne d’arrivée encore très lointaine. David Ducosson sur son trimaran Trilogik Dys de Cœur est encore à plus de 3000 milles de la Guadeloupe, Jean-Sébastien Biard et son monocoque JSB Déménagements doivent encore parcourir 2 300 milles…

Solidement installé aux commandes de la course en Rhum Multi depuis la sortie du golfe de Gascogne, Gilles Buekenhout, très proche de la route directe, devrait se présenter en vainqueur de sa catégorie sur la ligne d’arrivée dans la nuit de jeudi à vendredi à Pointe-à-Pitre. En effet, il ne restait plus que 339,2 milles à parcourir au skipper belge en fin de matinée ce mercredi. Loin de se laisser aller à l’euphorie, ce dernier, qui navigue dans un alizé toujours instable accompagné de nombreux grains, se concentre sur sa fin de course. « La belle JESS en a assez de se faire baffer les joues gauche et droite selon les humeurs de cet océan mal rangé ! Quelques grains cette nuit, dont un très copieux à plus de 38 nœuds ! JESS pousse de ses étraves dans un bouillon d’écume qui submerge le pont. On est à 170 degrés du vent. On ne peut plus faire grand chose qu’attendre que le grain passe mais c’est long car vous avancez avec lui à 22-25 nœuds …… L’anemo commence à diminuer, ouf il s’éloigne. Je suis trempé à la barre … Réduire, être sous-toilé… JESS continue sa danse sur ses flots en déployant ses ailes aux vents qui reviennent à plus de gentillesse », écrivait-il ce matin. Dans son sillage, la bataille fait toujours rage au sein du petit groupe de cinq catamarans, composé de Lodigroup, We Explore, Metarom MG5, GDD et Guyader – Savéol. Sur Lodigroup, Loïc Escoffier est clairement passé à l’attaque. Après un petit recalage cette nuit, le malouin déboule dans le sud de la flotte et semble bien vouloir contester l’hégémonie du leader ; une offensive délibérée qui pourrait rebattre les cartes et ouvrir un nouveau chapitre hitchcockien sur cette fin de course.

L’article Yoann Richomme, impérial en Class40… est apparu en premier sur Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère.

Загрузка...

Comments

Комментарии для сайта Cackle
Загрузка...

More news:

Read on Sportsweek.org:

Yacht club de Dinard
Arcachon Belle Plaisance
Arcachon Belle Plaisance
Dart 18

Autres sports

Sponsored