Nouvelles

Une régate mémorable le 18 septembre à La Frette

01

D’habitude les frettois reprennent en douceur les compétitions en septembre. Tout commençait donc conformément à la tradition en ce beau dimanche pour les équipages des 9 bateaux inscrits .

Le rendez vous était à 9 heures mais chacun avait pris son temps et le départ de la première manche fut donné à 11 h30 dans un vent modéré, relativement régulier.

Grace à un beau départ tribord à la bouée, l’ancien bateau de Michel Moreuil le VO 262 mena toute la manche et franchit en premier la ligne d’arrivée, devant les 8 autres bateaux, cette manche gagnante est dédiée à la mémoire de Michel.

Une deuxième manche pré apéritive fut lancée dans des conditions de vent moins agréables avec beaucoup de tourbillons et de refusantes, ce qui permit aux laseristes et au yoliste de se refaire une santé, et à notre barreur extraterrestre Brice de remettre les pendules à l’heure.

Alors que les régatiers savouraient leur pause déjeuner bien méritée, la Seine commença à se couvrir de moutons, infaillible signe d’un vent qui forcissait . Pas de panique pour les équipages de Vent d’ Ouest et de F15 bien lestés qui pouvaient affronter les embruns sans chavirer, mais une bouffée d’adrénaline pour les barreurs de Laser, de Yole Ok et de 420.

Vous résumer l’après midi, et les 5 manches restantes, c’est causer plannings ébouriffants, empannages risqués et dessalages à gogo pour les barreurs de laser, avec une mention toute spéciale pour Alexandre et Tiphaine, un numéro de musculation épuisant pour Gauthier et une aisance déconcertante de Brice .

A l’arrière les quillards se battaient sereinement entre eux avec des pointes de vitesse émoussées par l’accumulation d’algue dans les safrans. François et Eliott essayaient vainement d’établir le spi sur des bords de vent arrière trop courts. Gonzague menait avec Brio le Conflans sainte Honorine dans l’espoir de battre à chaque manche son grand rival historique orange, Dominique brillait en tête jusqu’à la première bouée pendant que Claude et Jean François poussaient le F15 en tête dès qu’ils le pouvaient.

Le plus méritant d’entre nous était sans aucun doute Dominique 1 douché en permanence en newmatic dans les vagues et les embruns.

Au bout de 7 manches Jeanine mit enfin un terme aux efforts musculaires des navigateurs rompus mais heureux.

Les résultats provisoires en temps réels donnaient Brice en laser vainqueur devant le quillard d’ Eliott et François ,sans pouvoir dire ce que donneront les temps compensés..

Dan l’attente, cette coupe Raymond est attribuée, à l’unanimité après délibération approximative d’un jury notoirement corrompu qui a tenu à rester anonyme, à Jean pour son passage de bouée amont sans dérive en 420 dans les herbiers.

La préparation des bateaux, ou le calme avant la tempête

Загрузка...

Comments

Комментарии для сайта Cackle
Загрузка...

More news:

Read on Sportsweek.org:

Association Voile Carry-le-Rouet
Yacht club de Dinard
Arcachon Belle Plaisance
Arcachon Belle Plaisance

Autres sports

Sponsored